Structurer des réseaux

Dès 2011, Montagne Vivante affichait pour premières ambitions de créer et d’animer :

  • Un observatoire de l’Eau en Montagne,
  • Un conservatoire des espaces agro-pastoraux et des alpages,
  • Une Université des Alpes.

Promesse tenue !

En 2012, Montagne Vivante crée un observatoire de l’eau en montagne qui, après les États Généraux de l’Eau en Montagne organisés en 2014, devient le Réseau des Acteurs de l’Eau en Montagne. Ce dernier compte actuellement plus de mille contacts et organise trois fois par an des rencontres techniques et diffuse une lettre d’information trimestrielle.

En 2013, Montagne Vivante lance avec Alpes Magazine et la commune de Megève l’Université des Alpes. Rendez-vous désormais annuel, l’Université des Alpes constitue la cellule de réflexion de Montagne Vivante et rassemble un réseau de chercheurs des universités de Grenoble, Chambéry, Annecy, Genève, Lausanne et Turin ainsi que de nombreux entrepreneurs et acteurs de la montagne.

Enfin, depuis 2014, Montagne Vivante anime avec l’université de Savoie et un grand nombre d’acteurs de l’agro-pastoralisme un projet ambitieux, La Grande Histoire des Alpages en Pays de Savoie dont le séminaire fondateur s’est réuni en mars 2016.

 

Ainsi, des réseaux actifs ont été structurés, de véritables communautés de projet sont nées, des actions se concrétisent et de nombreuses autres sont en gestation.

L’objectif à atteindre maintenant est d’associer d’avantage d’entreprises, dans le cadre de leur politique RSE (responsabilité sociale et environnementale), aux réseaux et travaux de Montagne Vivante.

Par une convention de mécénat, l’entreprise partenaire bénéficie d’une réduction d’impôts de 60% du montant de son soutien (dans la limite de 0,5% de son chiffre d’affaires)